samedi 15 octobre 2016

Trail du Sancy - 24 Septembre

Après une escapade hivernale en 2012, Olivier et moi avons décidé de retourner du côté du Mont Dore pour s’attaquer cette fois-ci au trail du Sancy, version 32kms, 2000m D+. Pas du très long, mais suffisamment de dénivelée pour se procurer du challenge… Après une longue absence sur les trails, ma seule ambition étant d’en profiter au maximum sans objectif de temps (dernier point réussi sans problème !).
Nous arrivons donc la veille au soir au Mont Dore dans le sympathique Grand Hôtel situé à 100m du départ, une adresse vivement recommandée. Toujours soucieux de diététique, nous achetons du saucisson pour la récupération et prenons des calories avec une bonne « St Nectairade » (style truffade avec du St Nectaire)… les pâtes ça commence à bien faire !
Enfin le grand jour arrive, départ confortable à 10h. Le temps est fabuleux, des conditions parfaites qui le resteront toute la journée. 1000 au départ, nous nous plaçons bravement dans les 100 premiers… de toute façon les premiers mètres sont en pente sur la route principale. Suivent les premières montées en courant, au bout de 2 kms Olivier part à son rythme, on se reverra quelques heures plus tard. Nous sortons de la forêt pour atteindre le col de la Croix Morand et attaquer le premier sommet : le Puy de la Tache. Petits embouteillages dans la montée mais l’ambiance est bon enfant. Et là arrivé au sommet, un paysage fantastique avec une série de sommets en enfilade jusqu’au Sancy, exactement ce que je recherchais depuis longtemps sur un trail !
 Une crête que nous allons parcourir jusqu’au Puy de l’Angle (1740m) où l’on a une vue plongeante sur le seul ravitaillement solide, au col de la Croix St Robert. Arrivée style tour de France avec les supporters ! Déjà 2h et 12kms, 900m D+ parcourus. C’est reparti pour la chevauchée, et de nouveau nous sommes nombreux à nous arrêter en cours pour prendre des photos. Du Puy de Crebasses (1762m) nous descendons par un « nouveau » sentier que les coureurs du week-end vont pouvoir aplanir. Pour l’instant, pas très amusant avec des herbes couchées et un sous-sol cabossé, on y va prudemment. Suit une descente technique sur la vallée de Chaudefour. De nouveau des paysages à couper le souffle avec l’amphithéâtre du Sancy, la Dent de la Rancune… Le ravitaillement est situé dans un endroit idyllique, un petit torrent d’eau pure, des randonneurs pique-niquent. Déjà 20kms, il ne « reste » plus qu’à monter au Sancy, 600m de dénivelée.
Avec un petit groupe, j’arrive tout de même à louper un embranchement, et nous voilà partis sans le savoir vers la Cascade de la Biche…on s’entête stupidement pour tomber sur un cul de sac et revenir en arrière… 30min de perdues. Les cuisses commencent à être sensibles, St Cucufa c’est bien pour les montées mais on n’a pas dû casser assez de fibres pour affronter les descentes techniques. Arrivée au dernier ravito juste au pied des 100 derniers mètres du Sancy (1887m). Pas grand-chose 100m de dénivelée mais la pyramide a de l’allure… allez, c’est la dernière montée. Je ne m’arrête pas au sommet encombré de touristes, on descend d’abord par des marches en bois, puis par la piste de ski, pas franchement la caillasse la plus agréable, les genoux commencent à couiner… Il ne reste plus que 4kms sympas en fond de vallée que je parcoure tranquillement…seul…j’en viens à me demander si l’organisation est au courant qu’il y a encore des coureurs ! mais non je ne suis pas dernier en fait ! Olivier est revenu en arrière pour franchir la ligne d’arrivée avec moi… et enfin je peux m’étendre au soleil dans l’herbe après 7h28 de course, Olivier a fini en 6h13. De la fatigue, mais un grand bonheur, de l’amitié et des images plein la tête pour une journée fantastique… que demander de plus ?
quelques photos de plus ici

Aucun commentaire:

RENSEIGNEMENTS

Amis de la course à pied, Bonjour !
Tout ce que vous voulez savoir pour venir partager notre plaisir de courir en toute liberté, au sein d’une association sportive proche de chez vous, est résumé dans les lignes suivantes :

L’Orteil en pointes n’est pas un club FFA, mais une simple association sportive. Donc pas d’entraîneur, ce qui ne nous empêche pas d’échanger entre nous pour progresser et nous inciter à en faire encore plus, ou encore mieux…
Le fonctionnement est très ouvert et informel. Nous nous retrouvons tous les dimanches à 9h30 sur le parking de la gare de Garches (extrémité « droite », près du passage à niveau). Selon l’époque, la météo et les courses à l’extérieur, nous sommes ainsi entre 5 et 25, rarement plus, rarement moins, et nous nous élançons tranquillement pour un parcours quasiment 100% boisé à travers le parc de Saint-Cloud, les haras de Jardy et la forêt de Fausses Reposes, vers Ville d’Avray. Après un parcours commun d’environ 45 mn, le groupe se scinde et chacun, selon sa forme, ses objectifs et sa disponibilité du moment, choisit de poursuivre par un circuit « long », « moyen » ou « court », pour varier les plaisirs et les durées, qui vont ainsi environ de 1h à 1h45, voire plus. L’allure est raisonnable, et de courtes haltes sont ménagées pour attendre les moins rapides. Nous avons d’ailleurs l’intention de structurer et systématiser un groupe « débutants », qui ira à son petit rythme, pour ceux qui ne pourraient pas suivre le groupe principal (environ 11-12 km/h en vitesse de croisière pour ce dernier).
Pour les débutants et pratiquants modérés, c’est un excellent moyen de se motiver pour courir chaque semaine, en toute convivialité et sans recherche de performance. Pour les plus aguerris, c’est un excellent complément des entrainements individuels pratiqués en semaine, et l’occasion de retrouver les copains pour parler santé (ah, les bobos du coureur à pied !) et projets de course.
Pour illustrer cela, sachez que nous avons à la fois des coureurs qui ne font qu’un seul entraînement par semaine et aucune compétition, avec un niveau de l’ordre de 1h aux 10km, et d’autres qui s’alignent sur des trails de 80 km (voire plus) avec de forts dénivelés, et qui « tournent » aux alentours de 3h au marathon. Et tous trouvent leur intérêt et leur plaisir à courir ensemble le dimanche.
En marge de ces entrainements, il y a bien sûr les courses officielles. Chacun fait son programme annuel en fonction de ses objectifs, capacités et disponibilités. L’OEP en sélectionne plus particulièrement une dizaine, généralement en IDF, auxquelles nous essayons de participer en nombre pour renforcer les liens entre adhérents.
Financièrement c’est aussi assez simple: L’adhésion à l’année est de 25€ (40€ pour un couple); elle est de 15€ pour la « moitié » de saison à partir de septembre. Vous pouvez très bien venir courir autant de fois que vous le voulez le dimanche sans adhérer. Le fait de cotiser, outre son aspect symbolique d’adhésion à un groupe, vous permet d’être remboursé des frais d’inscription sur les courses sélectionnées par l’OEP (avec un plafond de 15€ par course). Pas de bulletin médical à fournir pour les sorties du dimanche ; par contre il est obligatoire pour les courses.
N’hésitez pas à jeter un coup d’œil à notre blog "http://orteil.free.fr" où chacun raconte ses petits et grands exploits (ou misères).
Au plaisir de vous voir un prochain dimanche.

Michel

Abonnez vous !

(c'est gratuit!...)