samedi 29 octobre 2011

Les Templiers 2011


Une grosse équipée d’Orteils se met en route vendredi dernier pour Millau : Isabelle, Patricia, Jacques, Olivier, Denis, Jean-Paul, Michel G., moi-même et Cyrille qui nous rejoint le lendemain. Pensée pour Bruno et Yamina qui n’ont pu venir…
Une ambiance de colonie de vacances dans le mini-bus, préfigurant la journée suivante…Pour vous donner une petite idée, voici quelques phrases typiques : « j’ai mal aux jambes » ; « où sont les anti-inflammatoires ? », « quel temps il fait demain ?», « si il pleut, ça va être terrible » , « pas de problème, c’ est un parcours très roulant », « ah bon, il y a du dénivelé ? », « j’ai mal au ventre », « manches longues ou courtes ? », « tu prends le coupe-vent ? ». Bref vous l’avez compris, on se monte le bourrichon, à la fin il était temps que la course commence !!
Samedi après-midi, Cyrille nous montre toute sa science de la course, en enfournant d’abord une pizza 3 fromages avant de s’élancer pour le VO2 Trail (19,3 kms, 730m D+) en queue de peloton et complètement décontracté…une leçon pour nous tous ! Le soir, il nous met en garde sur les sentiers très techniques, les racines, les dévers…de quoi alimenter nos discussions.
Pour la journée clé, je laisse la parole à Isa :
"Après un an de rêve, d'espoir, de préparation, nous voilà arrivé au jour tant attendu : la course des templiers 2011 !
Pour ma part, j'étais paniquée à l'idée d'abandonner une nouvelle fois sur cette distance. Nous voilà donc partis à huit copains à Millau. La météo était correcte, la nature merveilleuse, les sommets au rendez vous, et la foule comme je n'en n'avais jamais vu sur trail ! après un accueil chaleureux et d'excellents repas dans notre gite, le plaisir a été au rendez vous durant les 77km et 3500m+ (bien plus qu'annoncé !! ).
J'ai suivi les conseils de nombreuses personnes en m'imprégnant de pensées positives, rien n'a pu me destabiliser une fois en course, chaque moment difficile s'est transformé en moment à savourer, mon corps a suivi, mes jambes aussi à ma plus grande surprise et pour mon plus grand plaisir. Il faut dire qu'il est assez roulant ce trail en dehors des bouchons dans les cotes et les descentes, on court beaucoup....les passages techniques sont nombreux et alternent avec les passages faciles....de très beaux points de vue, une belle grotte du hibou qui se mérite, qu'on se le dise ! Merci à tous les coureurs, aux organisateurs, aux bénévoles si courageux, aux personnes venues soutenir leur proches mais qui n'ont pas ménagé leur force pour encourager tous les coureurs qui passaient...merci à Jean Paul pour sa présence discrète mais au combien bienfaitrice durant presque 40 km."
Pour donner une autre idée de ce trail mythique, il faut mentionner qu’Isa l’a fini en 12h, et le reste des Orteils en 13h40-14h00 (Olivier, Patricia, Denis et Jacques). D’accord le gagnant met 6h30, on se demande s’il passe aux mêmes endroits !! Pour ma part, j’arrête au 52ème km, mais très heureux d’avoir profité des paysages extraordinaires (ah, cette vue du chemin en corniche vers le 42ème, au milieu des chaos rocheux avec le viaduc au fond), les couleurs d’automnes, courir sur ses « singles » qui serpentent sur le Causse sauvage... Je retrouve Jean-Paul qui a du aussi abandonner au même endroit, victime d’un tendon récalcitrant.
En résumé, la course d’une vie pour certains, un tremplin pour d’autres aventures pour d’autres. Dans tous les cas, une course qu’il faut avoir vécu au moins une fois. Un seul défaut comme l’a mentionné Isa, c’est le monde…2700 traileurs sur des chemins étroits, cela crée des embouteillages, en particulier dans la « montée du Champignon préhistorique » ou on fait la queue pendant les 300m de dénivelée (vue la pente très très raide, on peut toutefois se reposer !). Par contre super organisation, avec les bénévoles écoutant la radio dans le 4x4 pour nous informer de la coupe du monde de rugby, ravito au son de l’accordéon… Quelques  photos  ici… et d'autres de la part d'Isa : 

4 commentaires:

woep92 a dit…

Merci à Isa et Bruno qui nous ont fait partager l'aventure des templiers. Bravo aux finishers qui entrent dans l'annuaire des grands! Encore un pas franchi vers l'accès aux ultras du Mont Blanc et des Pyrénées...

LoLo a dit…

MPRESSIONNE je suis par votre exploit. Aucun doute sur votre réussite à tous finisher ou pas. Vous aviez l'entrainement, la joie du groupe. Tout pour vous faire plaisir. A vous lire et vous entendre ce fut la cas. Toute ma fierté va bien-sûr à ma moitié qui vu ses exploits est plutôt mon 3/4 !
A bientôt pour un autre compte-rendu, en espérant faire partie du groupe.

woep92 a dit…

Belle vidéo sur youtube réalisée par Runningcafé à voir absolument !....

Bruno Ba a dit…

c'est étonnant...au départ il y a de l'émotion avec cette musique d'Era et les fumigènes, mais finalement moins que ce à quoi on s'attendait; et par contre quand on revoit cette vidéo après avoir participé à la course, là ça me rend tout chose...

RENSEIGNEMENTS

Amis de la course à pied, Bonjour !
Tout ce que vous voulez savoir pour venir partager notre plaisir de courir en toute liberté, au sein d’une association sportive proche de chez vous, est résumé dans les lignes suivantes :

L’Orteil en pointes n’est pas un club FFA, mais une simple association sportive. Donc pas d’entraîneur, ce qui ne nous empêche pas d’échanger entre nous pour progresser et nous inciter à en faire encore plus, ou encore mieux…
Le fonctionnement est très ouvert et informel. Nous nous retrouvons tous les dimanches à 9h30 sur le parking de la gare de Garches (extrémité « droite », près du passage à niveau). Selon l’époque, la météo et les courses à l’extérieur, nous sommes ainsi entre 5 et 25, rarement plus, rarement moins, et nous nous élançons tranquillement pour un parcours quasiment 100% boisé à travers le parc de Saint-Cloud, les haras de Jardy et la forêt de Fausses Reposes, vers Ville d’Avray. Après un parcours commun d’environ 45 mn, le groupe se scinde et chacun, selon sa forme, ses objectifs et sa disponibilité du moment, choisit de poursuivre par un circuit « long », « moyen » ou « court », pour varier les plaisirs et les durées, qui vont ainsi environ de 1h à 1h45, voire plus. L’allure est raisonnable, et de courtes haltes sont ménagées pour attendre les moins rapides. Nous avons d’ailleurs l’intention de structurer et systématiser un groupe « débutants », qui ira à son petit rythme, pour ceux qui ne pourraient pas suivre le groupe principal (environ 11-12 km/h en vitesse de croisière pour ce dernier).
Pour les débutants et pratiquants modérés, c’est un excellent moyen de se motiver pour courir chaque semaine, en toute convivialité et sans recherche de performance. Pour les plus aguerris, c’est un excellent complément des entrainements individuels pratiqués en semaine, et l’occasion de retrouver les copains pour parler santé (ah, les bobos du coureur à pied !) et projets de course.
Pour illustrer cela, sachez que nous avons à la fois des coureurs qui ne font qu’un seul entraînement par semaine et aucune compétition, avec un niveau de l’ordre de 1h aux 10km, et d’autres qui s’alignent sur des trails de 80 km (voire plus) avec de forts dénivelés, et qui « tournent » aux alentours de 3h au marathon. Et tous trouvent leur intérêt et leur plaisir à courir ensemble le dimanche.
En marge de ces entrainements, il y a bien sûr les courses officielles. Chacun fait son programme annuel en fonction de ses objectifs, capacités et disponibilités. L’OEP en sélectionne plus particulièrement une dizaine, généralement en IDF, auxquelles nous essayons de participer en nombre pour renforcer les liens entre adhérents.
Financièrement c’est aussi assez simple: L’adhésion à l’année est de 25€ (40€ pour un couple); elle est de 15€ pour la « moitié » de saison à partir de septembre. Vous pouvez très bien venir courir autant de fois que vous le voulez le dimanche sans adhérer. Le fait de cotiser, outre son aspect symbolique d’adhésion à un groupe, vous permet d’être remboursé des frais d’inscription sur les courses sélectionnées par l’OEP (avec un plafond de 15€ par course). Pas de bulletin médical à fournir pour les sorties du dimanche ; par contre il est obligatoire pour les courses.
N’hésitez pas à jeter un coup d’œil à notre blog "http://orteil.free.fr" où chacun raconte ses petits et grands exploits (ou misères).
Au plaisir de vous voir un prochain dimanche.

Michel

Abonnez vous !

(c'est gratuit!...)