mercredi 4 mai 2011

Le trail des portes du Vexin


Ne résistant pas bien longtemps à l’appel de la nature baignée de soleil pour ce dimanche 1 er mai, nous étions 3 Orteils (Isabelle, Laurent et votre serviteur) à défiler place de la Bastille… évidemment que non, trop pavée, polluée, bruyante pour nous. Nous avions donc choisi de revendiquer à moins de 50 km à l’Ouest de Paris, au sein du Vexin sur ses plateaux, forêts et autres champs de colza.
Le trail des portes du Vexin proposait 3 épreuves : 20 km, 20 km marche sportive et 36 km. Et comme vous vous en doutez l’orteil ne se déplace pas à la légère et nous voilà donc inscrits sur le 36 km et ses 800 D+.
Le rendez-vous était pris pour nous 3 au pied de l’auberge de la poularde proche de l’A13. Après 20-30 minutes de voitures nous arrivons à Issou et stationnons le carrosse sur le parking d’un supermarché à 2 pas du départ au pied du château d’Issou.
Et comme d’habitude nous avons nos réflexes : aller voir son numéro de dossard, s’apercevoir que l’on à que 3 épingles à nourrice (promis la prochaine fois j’investis dans une 4 ème) et patienter avant le départ toujours consacré au sein de l’orteil à prévoir-échanger sur nos prochains trails. L’échauffement chez l’orteil étant résolument abandonné !!
Le Parcours, après nous avoir fait traverser le parc du château, nous à permis d’évoluer à travers champs de colza sur des longs sentiers, au sein de monotraces dans lesquels nous n’hésitons jamais à lâcher les chevaux et au sein de parties boisées au sein desquelles l’ombre était la bienvenue. Isabelle s’échappant devant, Lolo et moi avons décidé de se le faire ensemble, après tout l’intérêt est que nos « aventures » soient partagées !
En conclusion toujours un trail sympa à faire dans un cadre bucolique qui nous à souvent servi de rampe de lancement à des trails plus « costaud » du côté du Ventoux où autre Causse noir…par exemple. Un seul regret pour moi, cette année pas de bière du Vexin à l’arrivé.
Proverbe africain : « Ce que tu donnes aux autres, tu le donnes à toi-même »

2 commentaires:

LoLo a dit…

Je trouve que le proverbe est super bien choisi, Oliv ayant dû suporter ce pôv LoLo proche de l'explosion. Quelle idée de faire un 35 km sans réel entrainement : l'appel du partage de l'effort. Comment imaginer ma femme et mon pote sur cette distance et moi sur un 21 km ?
Mes pieds me maudissent, mais moi je suis heureux d'avoir pu finir, d'avoir suivi mon armoire préférée, pour une fois devant moi ;-) ... Merci à toi.

Bruno Ba a dit…

Et revoilà Lolo sur du sérieux, du lourd...ça fait plaisir ! je vois que je ne suis pas le seul à me laisser entrainer sur des distances pas bien raisonnables avec l'entrainement... mais "l'appel du partage de l'effort" et l'amitié, c'est plus fort que toi !

RENSEIGNEMENTS

Amis de la course à pied, Bonjour !
Tout ce que vous voulez savoir pour venir partager notre plaisir de courir en toute liberté, au sein d’une association sportive proche de chez vous, est résumé dans les lignes suivantes :

L’Orteil en pointes n’est pas un club FFA, mais une simple association sportive. Donc pas d’entraîneur, ce qui ne nous empêche pas d’échanger entre nous pour progresser et nous inciter à en faire encore plus, ou encore mieux…
Le fonctionnement est très ouvert et informel. Nous nous retrouvons tous les dimanches à 9h30 sur le parking de la gare de Garches (extrémité « droite », près du passage à niveau). Selon l’époque, la météo et les courses à l’extérieur, nous sommes ainsi entre 5 et 25, rarement plus, rarement moins, et nous nous élançons tranquillement pour un parcours quasiment 100% boisé à travers le parc de Saint-Cloud, les haras de Jardy et la forêt de Fausses Reposes, vers Ville d’Avray. Après un parcours commun d’environ 45 mn, le groupe se scinde et chacun, selon sa forme, ses objectifs et sa disponibilité du moment, choisit de poursuivre par un circuit « long », « moyen » ou « court », pour varier les plaisirs et les durées, qui vont ainsi environ de 1h à 1h45, voire plus. L’allure est raisonnable, et de courtes haltes sont ménagées pour attendre les moins rapides. Nous avons d’ailleurs l’intention de structurer et systématiser un groupe « débutants », qui ira à son petit rythme, pour ceux qui ne pourraient pas suivre le groupe principal (environ 11-12 km/h en vitesse de croisière pour ce dernier).
Pour les débutants et pratiquants modérés, c’est un excellent moyen de se motiver pour courir chaque semaine, en toute convivialité et sans recherche de performance. Pour les plus aguerris, c’est un excellent complément des entrainements individuels pratiqués en semaine, et l’occasion de retrouver les copains pour parler santé (ah, les bobos du coureur à pied !) et projets de course.
Pour illustrer cela, sachez que nous avons à la fois des coureurs qui ne font qu’un seul entraînement par semaine et aucune compétition, avec un niveau de l’ordre de 1h aux 10km, et d’autres qui s’alignent sur des trails de 80 km (voire plus) avec de forts dénivelés, et qui « tournent » aux alentours de 3h au marathon. Et tous trouvent leur intérêt et leur plaisir à courir ensemble le dimanche.
En marge de ces entrainements, il y a bien sûr les courses officielles. Chacun fait son programme annuel en fonction de ses objectifs, capacités et disponibilités. L’OEP en sélectionne plus particulièrement une dizaine, généralement en IDF, auxquelles nous essayons de participer en nombre pour renforcer les liens entre adhérents.
Financièrement c’est aussi assez simple: L’adhésion à l’année est de 25€ (40€ pour un couple); elle est de 15€ pour la « moitié » de saison à partir de septembre. Vous pouvez très bien venir courir autant de fois que vous le voulez le dimanche sans adhérer. Le fait de cotiser, outre son aspect symbolique d’adhésion à un groupe, vous permet d’être remboursé des frais d’inscription sur les courses sélectionnées par l’OEP (avec un plafond de 15€ par course). Pas de bulletin médical à fournir pour les sorties du dimanche ; par contre il est obligatoire pour les courses.
N’hésitez pas à jeter un coup d’œil à notre blog "http://orteil.free.fr" où chacun raconte ses petits et grands exploits (ou misères).
Au plaisir de vous voir un prochain dimanche.

Michel

Abonnez vous !

(c'est gratuit!...)