dimanche 5 septembre 2010

Triple Fun

Depuis le temps que je rêvais de le refaire ce triathlon sympa ! Et bien c'est chose faite. J'ai, cerise sur le gâteau, réussi à embarquer Olivier dans cette aventure. Nous voilà partis, gentiment accompagnés d'Isabelle, pour les étangs de Cergy en cette belle matinée. Olivier très fier de me présenter sa petite dame présente dans son TomTom, je lui présente la mienne présente dans mon garmin. les deux dames n'étant pas d'accord, nous voilà partis dans la mauvaise direction. Nous arrivons néanmoins à l'heure pour déposer notre matériel : vélo, petite serviette, chaussures, casques ... Et alors là, je vois Olivier appuyé à une barrière, les yeux écarquillés, la langue pendante. Et oui le départ d'un triathlon ce n'est pas le départ d'une course en montagne avec tous ces coureurs, poilus, musculeux ... Il y a de jolies filles en maillot de bain, bien taillées, huilées pour mieux glisser. "Sympa ton idée LoLo" me dit mon Oliv entre deux profondes inspirations. Après le briefing toujours aussi sympa et décontract, nous voilà sur la plage, prêts à partir dans nos belles combinaisons toutes neuves. 400 m prévus, plutôt 500-600 m au compteur, en fait peu importe. Mais  dur dur si c'est plus long. 160 nageurs s'élancent : difficile de nager avec aisance, cela nous perturbe donc beaucoup tous les deux. Notre style va en prendre un coup. En fait des coups, on en prend pas mal. Oliv en redistribue, mais s'essaie aussi à la caresse fessière sur des nageuses à proximité (ou des nageurs peut-être). Nous sortons ensemble de la première épreuve. Il faut enlever la combinaison, enfiler les chaussures, le casque et c'est parti pour 25 km de VTT. Olivier a celui de Bruno Baccus. Et là c'est du vrai VTT pas du chemin de forêt. En plus c'est de l'organisation Fun Events, que certains orteilleux connaissent. Il nous faut donc, par exemple, passer dans le lac, dnas des travaux. Olivier a fait souffrir sa monture comme jamais, chauffer les freins, craquer les vitesses. Moi je prends mon pied et rattrape pas mal de concurents. Aucune casse pour nos montures.
Viennent ensuite les 5 km à pied que je crains le plus. Vais-je arriver au bout. Et bien oui, à la vitesse d'une limace mais le genou tient bon. Malgré une chute douloureuse en traversant un bras d'eau, j'arrive au bout. Je suis aux anges : 1 h 56 d'effort pour moi, et mon Oliv arrive environ 5 - 10 minutes après en me faisant signe que c'est un truc de fous. Mais finalement je crois bien que tout ceci lui a bien plu. Bon sa conclusion fut néanmoins que son prochain achat serait un vrai VTT. Merci quand même Bruno d'avoir participé indirectement à cette équipée. L'année prochaine tu viens en vrai avec nous !

Des photos sont ici.

5 commentaires:

jimmy a dit…

AlLoLo Vélo Bobo ! Un délire de maso encore... Et après ils viennent se plaindre de leurs douleurs. Vivement les photos / waterproof ? l'appareil numérique j'espère !... avec les corps huilés de nos deux nouveaux triathlètes.
Bravo et merci pour ce C-R.

Anonyme a dit…

Tout d'abord bravo mon lolo par la raclée que tu m'as mis sur le VTT, moi j'vous dis le lolo il envoi du lourd sur sa monture.
Ensuite il a oublié de vous dire que dès le matin je me suis retrouvé avec 2 jeunes femmes à mes pieds... si si promis... bon ok... à mes pieds pour m'inscrire le numéro de dossard sur les mollets.
Ensuite effectivement que du sensuel, du moulant, des tenues toutes plus échancrées les unes que les autres, vive le triathlon, à mort les trailleurs barbus.
Mais nous en s’en fiche nous avions la plus jolie des supportrices en la personne d’Isa pour une fois spectatrice.

Oliv

Anonyme a dit…

Des jeunes filles huilées, pour mieux glisser.
La franchement, j'vois pas.
Quelqu'un pourra-t-il m'expliquer tout ceci?
Ca laisse réveur tout çà!
Bon, la plume de Laurent vaut bien celle d'Olivier.
Bravo à vous deux, pour vos talents de narateurs.
Bravo aussi pour cette épreuve, toujours passée avec brio.
A+
Alain Du

LoLo a dit…

Pour mieux glisser "dans l'eau" bin sûr. A quoi penses-tu donc ?

Bruno Ba a dit…

Inscrire le numéro de dossard sur les mollets d'Olivier, cela doit faire rêver en effet...Bon le principal dans tout ça, c'est que mon vélo n'ait pas trop souffert, j'étais inquiet au fur et a mesure de la lecture ! Merci pour ce compte-rendu qui donne (presque) envie d'y aller la prochaine fois...

RENSEIGNEMENTS

Amis de la course à pied, Bonjour !
Tout ce que vous voulez savoir pour venir partager notre plaisir de courir en toute liberté, au sein d’une association sportive proche de chez vous, est résumé dans les lignes suivantes :

L’Orteil en pointes n’est pas un club FFA, mais une simple association sportive. Donc pas d’entraîneur, ce qui ne nous empêche pas d’échanger entre nous pour progresser et nous inciter à en faire encore plus, ou encore mieux…
Le fonctionnement est très ouvert et informel. Nous nous retrouvons tous les dimanches à 9h30 sur le parking de la gare de Garches (extrémité « droite », près du passage à niveau). Selon l’époque, la météo et les courses à l’extérieur, nous sommes ainsi entre 5 et 25, rarement plus, rarement moins, et nous nous élançons tranquillement pour un parcours quasiment 100% boisé à travers le parc de Saint-Cloud, les haras de Jardy et la forêt de Fausses Reposes, vers Ville d’Avray. Après un parcours commun d’environ 45 mn, le groupe se scinde et chacun, selon sa forme, ses objectifs et sa disponibilité du moment, choisit de poursuivre par un circuit « long », « moyen » ou « court », pour varier les plaisirs et les durées, qui vont ainsi environ de 1h à 1h45, voire plus. L’allure est raisonnable, et de courtes haltes sont ménagées pour attendre les moins rapides. Nous avons d’ailleurs l’intention de structurer et systématiser un groupe « débutants », qui ira à son petit rythme, pour ceux qui ne pourraient pas suivre le groupe principal (environ 11-12 km/h en vitesse de croisière pour ce dernier).
Pour les débutants et pratiquants modérés, c’est un excellent moyen de se motiver pour courir chaque semaine, en toute convivialité et sans recherche de performance. Pour les plus aguerris, c’est un excellent complément des entrainements individuels pratiqués en semaine, et l’occasion de retrouver les copains pour parler santé (ah, les bobos du coureur à pied !) et projets de course.
Pour illustrer cela, sachez que nous avons à la fois des coureurs qui ne font qu’un seul entraînement par semaine et aucune compétition, avec un niveau de l’ordre de 1h aux 10km, et d’autres qui s’alignent sur des trails de 80 km (voire plus) avec de forts dénivelés, et qui « tournent » aux alentours de 3h au marathon. Et tous trouvent leur intérêt et leur plaisir à courir ensemble le dimanche.
En marge de ces entrainements, il y a bien sûr les courses officielles. Chacun fait son programme annuel en fonction de ses objectifs, capacités et disponibilités. L’OEP en sélectionne plus particulièrement une dizaine, généralement en IDF, auxquelles nous essayons de participer en nombre pour renforcer les liens entre adhérents.
Financièrement c’est aussi assez simple: L’adhésion à l’année est de 25€ (40€ pour un couple); elle est de 15€ pour la « moitié » de saison à partir de septembre. Vous pouvez très bien venir courir autant de fois que vous le voulez le dimanche sans adhérer. Le fait de cotiser, outre son aspect symbolique d’adhésion à un groupe, vous permet d’être remboursé des frais d’inscription sur les courses sélectionnées par l’OEP (avec un plafond de 15€ par course). Pas de bulletin médical à fournir pour les sorties du dimanche ; par contre il est obligatoire pour les courses.
N’hésitez pas à jeter un coup d’œil à notre blog "http://orteil.free.fr" où chacun raconte ses petits et grands exploits (ou misères).
Au plaisir de vous voir un prochain dimanche.

Michel

Abonnez vous !

(c'est gratuit!...)