mercredi 15 avril 2009

Trail de la Vallée du Scorff 2009


Voilà les Le Floch revenus de leur petit week-end bien sympa en Bretagne. Arrivée samedi midi sous un soleil éclatant à Lorient. Petite ballade ventée le long de la mer pour profiter du soleil, d'un ciel bleu sans nuage, de l'air iodé et surtout du bruit du ressac. Ensuite direction Cléguer pour prendre les dossards, repas de pâtes et puis nous voilà prêts pour le départ à 21 h 30. Questions : vais-je le faire avec Isa ce 14 km, y a-t-il du dénivellée (eh oui 340 m environ) ? Le départ est proche, les lampes s'allument, un pétard explose : le départ est lancé. Manque de bol c'était un pétard de gamin : faux départ !!! Un petit feu de Bengale et c'est parti, rapide, il y a des coureurs qui ne font que le trail de ce soir, nous essayons d'être plus raisonnables, moi devant, Isa juste derrière. Quelques centaines de mètres sur le bitume et nous voilà déjà dans les bois, les champs ... un trail quoi. Mais de nuit cela change tout, les sensations, la vision, les bruits, les odeurs. Très vite le peloton s'étire. J'entends une chouette : mauvaise augure ? En fait très rapidement le dénivelé arrive au milieu des traversées de fossés, des parties de bitume qui reposent, des sous-bois en dévers. Je sens Isa derrière qui piaffe d'impatience, qui me double vers le 7 ième, mais je m'accroche. Au dixième cela devient dur car les cotes très pentues sont un peu un calvaire pour moi et au 12 ième Isa accroche un groupe avec une féminine et je ne la reverrai qu'à l'arrivée. C'est long 2 km tout seul, avec des bruits étranges autour de soi (sans Oliv pour me protéger). Une grande partie de l'attention se porte sur les repères, cela oblige à ralentir et donc perdre encore plus de temps, mais ce n'est pas grave le plaisir est là, c'est l'essentiel. Nous passons dans un petit tunnel plein d'eau, éclairé aux bougies : trop beau. Et puis revoilà le lac du départ. Au final Isa est deuxième au scratch féminin et j'arrive une minute environ après elle ; trop content le LoLo (1 h 24'57"). Une fois la remise des coupes effectuée, retour à l'hotel (23 h 30) pour une courte nuit.
Le lendemain retour sur la ligne de départ pour 9 h pour 32 km et environ 1 000 m de dénivelé, Des courbatures se font sentir. Le soleil est là, mais la température est de -1 °C. Dur dur ! Des coureurs sont déjà partis faire un 53 km !
J'ai décidé aujourd'hui de me la jouer Pilou : prendre des photos et essayer de tout retenir pour un super reportage, tout çà sans perdre de temps. Eh bien je me suis rapidement aperçu que je ne suis pas Pilou !!! Quelle déception !!! Non seulement cela me fait perdre du temps mais je suis incapable de de me remettre efficacement dans la course.
Au 4 ième km, un caffouillage et nous perdons le chemin avec quelques coureurs. Il faut remonter un raidillon. Isa tel un cabri se faufile et moi tel un buldozer, je me prends les branches et les ronces. Arrivé sur le chemin, j'aperçois au loin Isa. Inutile d'essayer de la rattraper, c'est son trail, son jour, pas le mien. Je sens que la course d'hier a laissé des traces. Tant pis, je vais essayer de gérer seul. Je retrouve les chemins de la veille, les côtes aussi. Drôles d'impressions, comment avons nous pu échapper aux blessures ? Et puis d'autres côtes plus techniques sont là. Dur dur, mais quel plaisir d'être dans ce site. La brume qui se lève sur le Scorff. Je me rappelle, il y a deux ans d'une montée pour retrouver le drapeau breton. Enfin le voilà en haut d'une côte terrible. Beau panorama. Je m'y attarde un peu. Puis c'est la descente où nous longeons de près la rivière (trop près parfois...), nous la surplombons de nouveau, courons au milieu des ajoncs en fleur, au milieu des rochers moussus, de cette forêt magique... Nous traversons des cours d'eau, passons sur un tronc d'arbre, descendons des raidillons à l'aide d'une corde : technique je vous dis. Quelques parties plates bienvenues. Je retrouve la fin du parcours avec joie, mais j'avais oublié la côte deux kms avant l'arrivée : un enfer. Puis du plat, le petit tunnel, le lac, encore une ou deux photos et puis ce sera l'arrivée : une demie heure après Isa !
Conclusions : premièrement c'est sympa de prendre des photos mais on ne m'y reprendra plus, deuxièmement Pilou est un extra terrestre (je le savais déjà) ! Troisièmement : que la Bretagne est belle ...
Je retrouve Isa qui m'annonce deux supers nouvelles : elle est troisième féminine sur cette course et première sur le défi à 6 s près !! Ma femme est vraiment trop forte !
Les couleurs de l'Orteils sont donc une nouvelle fois montées sur le podium et cette fois sur les trois marches pour la même personne. Ce n'est pas nouveau, mais je suis quand même très fier d'Isa.
Le lendemain l'infatigable championne était prète à décrasser. Je lui ai proposé un bon repas avec vue sur la mer à Trébeurden. La deuxième proposition a été adoptée !! Pour ma plus grande joie et la sienne je pense.
Si vous le désirez, les photos sont ici
Une petite suggestion : et si ce merveilleux trail devenait une course festive de l'Orteil l'année prochaine ? Il y a de très nombreux choix dans les parcours, des randonnées possibles dans une région fabuleuse ....
Le lendemain une super nouvelle : Oliv va aider à reformer l'Ecir fellowship pour le Val de Travers. Il n'en manque plus qu'un ....

6 commentaires:

jimmy a dit…

Pas facile à trouver les classements dans un pays où tout le monde s'appelle Le Floch :
=Le Floch Isabelle (SEF / Orteils En Pointes) -> Temps final: 3:35:40
[ Général: 70 ] - [ Catégorie: 2 ]
=Le Floch Laurent (V1H / Orteils En Pointe) -> Temps final: 4:03:15
[ Général: 115 ] - [ Catégorie: 50 ]
Bravo Isa pour ce beau palmares Breton, tu as une nouvelle fois fait honneur aux Orteils et Dunes ! J'espère que LoLo ne s'est pas trop épuisé à te suivre ;-)
et que vous allez récupérer très vite de tous vos efforts.
Ces vacances commencent bien!...
LoLo, tes photos sont "super pilou"
Bonne idée de course à organiser dans le département Morbihan a proximité de Lorient (15 Kms). On retiendra le même restau !
J'en connais au moins deux qui vont choisir le 56 comme plaque minéralogique ;-)

LoLo a dit…

Oui sauf que le restau est à 2 h de route mon grand !! Et la plaque serait plutôt 22 pour moi.

isa a dit…

Je n'ai rien à rajouter, que du bonheur, un trail, que dis-je, deux trails dignes de ce nom...du tout terrain, du technique, du roulant, du dénivellé et surtout, un paysage extraordinaire...
J'ai vraiment eu un plaisir immense à recourir ce trail que nous avions fait en 2007 sur le dimanche uniquement.
Gérer deux courses d'affilée dont une de nuit, c'est nouveau pour moi, avec au bout une vrai hypoglycémie ! ça fait tout drole de perdre 20 à 25 minutes pour rien ... heureusement que de sympatiques hommes avaient ce qu'il fallait pour que je termine !!
En tout cas, je le referai bien ce défi, avec pourquoi pas l'ultra le dimanche ?

Jipépé a dit…

C'est vraiment la meilleure formule: trail d'environ 15K le soir suivi d'un 30 ou 35K le lendemain matin.C'est aussi physique mais plus varié qu'un ultra normal(voir trail du Glazig).En tout cas, bravo pour les perfs et les photos.

Oliv a dit…

Bravo les LoSa (contraction de Lolo + Isa), superbe perf pour Isa, et en plus notre Isa, sur le podium, comme d'hab était la plus souriante. Lolo ton récit + tes photos sont top, et toi aussi mon Lolo t'étais le plus beau. Effectivement ce trail serait à faire en bande, suivi du resto derrière évidement. Merci à vous de nous avoir fait partager.

Bruno Ba a dit…

Que dire de plus...il y a des champions de la course, du compte-rendu et de la prise de vue !! Un très grand plaisir de vous lire tous les 2, cela résume bien la passion qui nous anime, l'effort et le partage.
Confrérie de l'Ecir : j'y pense très sérieusement...à confirmer mais pour le marathon uniquement, je ne suis pas un extra-terrestre moi !!!

RENSEIGNEMENTS

Amis de la course à pied, Bonjour !
Tout ce que vous voulez savoir pour venir partager notre plaisir de courir en toute liberté, au sein d’une association sportive proche de chez vous, est résumé dans les lignes suivantes :

L’Orteil en pointes n’est pas un club FFA, mais une simple association sportive. Donc pas d’entraîneur, ce qui ne nous empêche pas d’échanger entre nous pour progresser et nous inciter à en faire encore plus, ou encore mieux…
Le fonctionnement est très ouvert et informel. Nous nous retrouvons tous les dimanches à 9h30 sur le parking de la gare de Garches (extrémité « droite », près du passage à niveau). Selon l’époque, la météo et les courses à l’extérieur, nous sommes ainsi entre 5 et 25, rarement plus, rarement moins, et nous nous élançons tranquillement pour un parcours quasiment 100% boisé à travers le parc de Saint-Cloud, les haras de Jardy et la forêt de Fausses Reposes, vers Ville d’Avray. Après un parcours commun d’environ 45 mn, le groupe se scinde et chacun, selon sa forme, ses objectifs et sa disponibilité du moment, choisit de poursuivre par un circuit « long », « moyen » ou « court », pour varier les plaisirs et les durées, qui vont ainsi environ de 1h à 1h45, voire plus. L’allure est raisonnable, et de courtes haltes sont ménagées pour attendre les moins rapides. Nous avons d’ailleurs l’intention de structurer et systématiser un groupe « débutants », qui ira à son petit rythme, pour ceux qui ne pourraient pas suivre le groupe principal (environ 11-12 km/h en vitesse de croisière pour ce dernier).
Pour les débutants et pratiquants modérés, c’est un excellent moyen de se motiver pour courir chaque semaine, en toute convivialité et sans recherche de performance. Pour les plus aguerris, c’est un excellent complément des entrainements individuels pratiqués en semaine, et l’occasion de retrouver les copains pour parler santé (ah, les bobos du coureur à pied !) et projets de course.
Pour illustrer cela, sachez que nous avons à la fois des coureurs qui ne font qu’un seul entraînement par semaine et aucune compétition, avec un niveau de l’ordre de 1h aux 10km, et d’autres qui s’alignent sur des trails de 80 km (voire plus) avec de forts dénivelés, et qui « tournent » aux alentours de 3h au marathon. Et tous trouvent leur intérêt et leur plaisir à courir ensemble le dimanche.
En marge de ces entrainements, il y a bien sûr les courses officielles. Chacun fait son programme annuel en fonction de ses objectifs, capacités et disponibilités. L’OEP en sélectionne plus particulièrement une dizaine, généralement en IDF, auxquelles nous essayons de participer en nombre pour renforcer les liens entre adhérents.
Financièrement c’est aussi assez simple: L’adhésion à l’année est de 25€ (40€ pour un couple); elle est de 15€ pour la « moitié » de saison à partir de septembre. Vous pouvez très bien venir courir autant de fois que vous le voulez le dimanche sans adhérer. Le fait de cotiser, outre son aspect symbolique d’adhésion à un groupe, vous permet d’être remboursé des frais d’inscription sur les courses sélectionnées par l’OEP (avec un plafond de 15€ par course). Pas de bulletin médical à fournir pour les sorties du dimanche ; par contre il est obligatoire pour les courses.
N’hésitez pas à jeter un coup d’œil à notre blog "http://orteil.free.fr" où chacun raconte ses petits et grands exploits (ou misères).
Au plaisir de vous voir un prochain dimanche.

Michel

Abonnez vous !

(c'est gratuit!...)