dimanche 30 novembre 2008

Krapados Deiz 2008

Ce week-end 5 orteilleux étaient de sortie avec les Dunes vers La Baule dans les marées de la Brière. Les photos du site de la course nous montraient quelques passages dans la boue. Eh bien nous avons été servis ! Jean-Paul, Jean-Pierre et Jacques ont joué les costauds et sont partis pour faire la distance totale : environ 68 km. Isa et moi, plus raisonnables avons fait les 28 derniers km. Nous avons relié en camion deux points où des relais étaient prévus. Nous avons vu que la terre était "attachante", les coureurs fatigués mais les personnes handicapées rayonnantes. Nous avons rejoint le dernier point de relais : notre départ. Alors là, le pompon : deux gués à traverser dès le départ, à froid, dans le froid et l'eau froide. Eh bien cela se passe sans trop se poser de question et puis c'est parti pour 28 km de boue, gués, passerelles, des chaussures qui disent salut à leur propiétaire, des coureurs qui restent jusqu'à mi-cuisse enfoncés dans la boue, la joëlette qui surfe dans la glaise, la boue, s'enfonce dans la tourbe, Jacques et Jean Pierre qui passent sous la joëlette. Mais par dessus tout cela des rires, de la solidarité dans le groupe sous les ordres et encouragements de Jean-Paul, des paysages superbes de cette zone protégée, des cris de joie de Jean notre passager, un magnifique coucher de soleil inespéré et une arrivée à la frontale après 10 h de course. Bref une super expérience à faire une fois, mais j'étais bien content de n'avoir fait que 28 km en ..... 5 h ! Quelques photos sont ici.

3 commentaires:

woep92 a dit…

Si vous n'êtes pas krados après tout ça !!! vivement les photos; pour qu'on élise le(la) boue tantrin(e)de l'année <|;o]
L'Indian Race prochain devrait pouvoir départager les ex equo...

Bruno Ba a dit…

Effectivement, toujours plus fort dans le grand concours du parcours le plus boueux, et là il faut savoir nager...chapeau, avec la joelette (prévoir un modèle amphibie ?), ça devient du grand art sur 68 kms !

Oliv a dit…

Même si je n'avais plus trop de doutes, maintenant j'en suis sûr les "Dunes" et "les orteilleux parfois Duneurs" sont de sacrés costauds et souvent fada (plutôt passionnés devrais-je dire).

Bravo à tous et filez vite sous la douche vous décrotter.

Olivier

RENSEIGNEMENTS

Amis de la course à pied, Bonjour !
Tout ce que vous voulez savoir pour venir partager notre plaisir de courir en toute liberté, au sein d’une association sportive proche de chez vous, est résumé dans les lignes suivantes :

L’Orteil en pointes n’est pas un club FFA, mais une simple association sportive. Donc pas d’entraîneur, ce qui ne nous empêche pas d’échanger entre nous pour progresser et nous inciter à en faire encore plus, ou encore mieux…
Le fonctionnement est très ouvert et informel. Nous nous retrouvons tous les dimanches à 9h30 sur le parking de la gare de Garches (extrémité « droite », près du passage à niveau). Selon l’époque, la météo et les courses à l’extérieur, nous sommes ainsi entre 5 et 25, rarement plus, rarement moins, et nous nous élançons tranquillement pour un parcours quasiment 100% boisé à travers le parc de Saint-Cloud, les haras de Jardy et la forêt de Fausses Reposes, vers Ville d’Avray. Après un parcours commun d’environ 45 mn, le groupe se scinde et chacun, selon sa forme, ses objectifs et sa disponibilité du moment, choisit de poursuivre par un circuit « long », « moyen » ou « court », pour varier les plaisirs et les durées, qui vont ainsi environ de 1h à 1h45, voire plus. L’allure est raisonnable, et de courtes haltes sont ménagées pour attendre les moins rapides. Nous avons d’ailleurs l’intention de structurer et systématiser un groupe « débutants », qui ira à son petit rythme, pour ceux qui ne pourraient pas suivre le groupe principal (environ 11-12 km/h en vitesse de croisière pour ce dernier).
Pour les débutants et pratiquants modérés, c’est un excellent moyen de se motiver pour courir chaque semaine, en toute convivialité et sans recherche de performance. Pour les plus aguerris, c’est un excellent complément des entrainements individuels pratiqués en semaine, et l’occasion de retrouver les copains pour parler santé (ah, les bobos du coureur à pied !) et projets de course.
Pour illustrer cela, sachez que nous avons à la fois des coureurs qui ne font qu’un seul entraînement par semaine et aucune compétition, avec un niveau de l’ordre de 1h aux 10km, et d’autres qui s’alignent sur des trails de 80 km (voire plus) avec de forts dénivelés, et qui « tournent » aux alentours de 3h au marathon. Et tous trouvent leur intérêt et leur plaisir à courir ensemble le dimanche.
En marge de ces entrainements, il y a bien sûr les courses officielles. Chacun fait son programme annuel en fonction de ses objectifs, capacités et disponibilités. L’OEP en sélectionne plus particulièrement une dizaine, généralement en IDF, auxquelles nous essayons de participer en nombre pour renforcer les liens entre adhérents.
Financièrement c’est aussi assez simple: L’adhésion à l’année est de 25€ (40€ pour un couple); elle est de 15€ pour la « moitié » de saison à partir de septembre. Vous pouvez très bien venir courir autant de fois que vous le voulez le dimanche sans adhérer. Le fait de cotiser, outre son aspect symbolique d’adhésion à un groupe, vous permet d’être remboursé des frais d’inscription sur les courses sélectionnées par l’OEP (avec un plafond de 15€ par course). Pas de bulletin médical à fournir pour les sorties du dimanche ; par contre il est obligatoire pour les courses.
N’hésitez pas à jeter un coup d’œil à notre blog "http://orteil.free.fr" où chacun raconte ses petits et grands exploits (ou misères).
Au plaisir de vous voir un prochain dimanche.

Michel

Abonnez vous !

(c'est gratuit!...)